Body Shaming : de quel coté êtes-vous?

“Le body shaming : consiste à blâmer un être humain pour l’apparence de son corps : trop gros, trop maigre, trop musclé ou pas assez, seule compte la perception de l’auteur bien caché derrière son pseudo. Et celui-ci ne s’embarrasse pas de détails, humiliant stars et inconnu(e)s pour un bourrelet, un grain de beauté, une cicatrice ou, simplement, le fait de ne pas correspondre aux canons de beauté en vogue. ” – définition sur Fourchette et Bikini.

Le body shaming va revêtir une forme silencieuse dans ce billet c’est à dire nul besoin de personnes qui pointent du doigts les défauts, nous le faisons nous mêmes, telle que le post instagram qui joue sur le non-dit, ce sous-entendu qui provoque quelque chose en nous : l’impulsion d’acheter, de se mettre au sport…

Ouvrons votre timeline Instagram : tout est beau, la perfection. Soyons honnêtes, notre société aime la perfection ( sinon Photoshop n’aurait pas été inventé), il faut corriger, rectifier avoir tel ou tel attribut. Forcément rien ne s’arrange avec Instagram mais nous assistons à une sorte de polarisation du débat body shaming entre ceux qui diabolisent les défauts des autres et ceux qui poussent le « I love myself » à l’extrême.
Un constat : Le consommateur aime tout ce qui est beau, il aime rêver, aspirer à des choses qu’il peut ou non acquérir. D’une manière les réseaux sociaux c’est cela, une fumée de nos meilleurs moments, nos réussites, notre « belle vie ».

Patrica-bright

Pourtant, combien d’influenceuses ont révélé prendre plus d’une centaine de photos avant d’avoir le bon angle la bonne photo pour être sous leur meilleur jour ? Combien se cambrent à mort, rentrent le ventre, s’affament et se ruinent pour maintenir cette « image » ? C’est la dictature du beau oui, au point ou certains s’octroient le droit de critiquer le corps de celles et ceux qui ne leur ressemblent pas ?
En imposant cette dictature, les chasseurs d’imperfections pointent du doigts celles qui n’ont pas snap back 1e semaine après avoir accouché comme ces stars sont fainéantes. Celles qui ont des vergetures ( oh l’horreur). Une femme avec de la cellulite sur ses fesses ou sur ses cuisses ? Jamais et malheureusement les hommes et les femmes sont les harceleurs. Sommes-nous à la recherche des défauts des autres pour justifier cette dictature d’un idéal de beauté qui est imprimé dans le cerveau de certains ?

set_victorias_secret_perfect_body640

Victoria’s Secret nous a montré ce qu’était leur vision du corps parfait ( mais parfait pour qui ?) : jambes longues, corps fin musclé à souhait et cependant on se regarde et rares sont celles qui se reconnaissent dans ce modèle exploité par beaucoup de magazine. Les célébrités sont les premières prises en otage de ce rouage et le public avec pourtant il n’y a rien de mal à avoir de la cellulite comme en témoigne ces clichés ci-dessous.

En utilisant les mots de Kendrick « Je suis lassé que tout soit photoshopé. Montrez- moi quelque chose de naturel comme des fesses avec des vergetures »

Kendrick

Nous voila donc en 2017, et nous assistons à une montée des modèles plus size telles qu’ Ashley Graham, de femmes rondes qui sont censées représenter la pluralité du corps féminin. Alors ou donner de la tête ? Il faut garder la tête sur son corps tout simplement. Mais parlons du « I love myself » poussé à l’extrême.

Dank-Demoss

C’est un fait, le poids est un sujet sensible qui a joué dans l’avenir de beaucoup et qui continue de fermer des portes à travers la planète. En excluant de la discussion ceux qui ont des problèmes de santé, parlons de ceux qui se cachent derrière un simulacre du « je m’aime comme je suis » et se laissent aller au point de nuire à leur santé. La perte de poids vous éloigne parfois d’un cercueil donc oui à la confiance en soi, oui à l’affirmation et à la valorisation de son corps. Par contre de grâce, ce n’est pas sain de ne plus pouvoir vous déplacer à cause d’un poids que vous avez laissé s’accumuler et gâcher votre existence parce que ” La société pense je dois être comme les filles d’instagram et faire du 36 donc je fais le contraire” non. Je trouve que autant les réseaux sociaux permettent à certains de se rendre compte qu’il n’y a rien d’anormal à leur carrure physique et de s’assumer, autant ils mettent certains face à la réalité. Et cette réalité dérange, d’où cette obsession de ces personnes à vouloir justifier l’injustifiable et à vouloir nous en convaincre et s’en convaincre eux-mêmes ce qui est à mon sens peut être pire. Prenez Gabourey Sidibe ; elle a joué Precious dans le film éponyme et a été la cible de moqueries toute sa vie. Consciente de son corps et des implications de santé qu’il en découle (notamment le diabète) elle a entrepris une démarche de perte de poids qui n’était pas pour les autres ni à cause des critiques le plus important c’est de le faire pour soi.

Notons ici que la démarche de perte de poids est toujours personnelle. On ne peut se promener à disant aux gens tu dois perdre du poids, toi aussi et toi et toi… je dis non. Cette polarisation entre les fit girls parfaites et anti-fit girls qui font l’opposé pour révoquer un dictact de la société est liée. A mon avis, cela vient du fait que l’on cherche souvent et parfois inconsciemment un modèle quelque chose à quoi nous référer alors qu’en fait le vrai modèle c’est nous. Le moule dans lequel nous devons être c’est le notre et pas celui qu’on vous a façonné. Le corps des autres n’est pas à disséquer, et franchement vivre sur les réseaux h24 ce n’est pas vivre c’est être attaché.

Advertisements

2 thoughts on “Body Shaming : de quel coté êtes-vous?

  1. mademoiselle.kah says:

    Bonne analyse que je partage. À mon avis les RS ne sont pas les premiers responsables du phénomène mais il est clair qu’ils l’amplifient dans l’un et l’autre sens. Mais comme ton article le souligne bien, tout commence par nous, notre décision de changer les choses, de faire différemment en s’acceptant totalement.

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s