Stéréotype : les africains et le retard…

Les stéréotypes ont la vie dure et certains continuent  à les perpétuer…

Disclaimer : certains se reconnaîtront d’autres non ceci ne s’applique pas à tout le monde. En aucun cas je ne généralise ce qui est présumé ci-dessous, ce sont des postulats.

Contextualisons : Voici le tweet de Nanawax qui a inspiré cet article.

 

Tweet

(c) Marisa Karma

Notons qu’il ne s’agit pas de débattre sur ce qui a été dit mais bien sur ce stéréotype : Les africains et le retard sur le continent Africain.

Commençons par un constat très simple : tous les africains ne sont pas en retard, n’adorent pas le jus de pastèque, ne mangent pas qu’au KFC fin bref partout il y a du retard et ce n’est pas la chasse gardée des africains.

Rihanna

Par contre intéressons-nous de plus près à ce postulat selon lequel les africains seraient toujours en retard.

Le retard est causé par divers facteurs et ceci dans toutes les sociétés :

  • Le manque d’organisation du temps
  • Le manque de rigueur (on commence à se préparer rapidement 15 mins avant alors qu’on était chez soi 2h avant)
  • Un imprévu
  • Une situation qui prend plus de temps que prévu

Les deux premières suppositions, peuvent être améliorées en se forçant à adopter certains principes, les deux dernières sont indépendantes de notre volonté. Pourtant un fil tient toutes ces propositions : notre rapport au temps.

Qu’en est-il du rapport au temps? 

Une expérience qui m’a marqué à Cotonou… Me promenant vers le Bénin Marina avec des amis, 5 mins plus tard ils me font remarquer que je marche trop vite (comme une parisienne quoi toujours plus vite, pas le temps) pourtant j’étais en vacances. Ce fut la première fois que j’ai pris conscience de cette différence en matière de considération du temps.

Discutant de ce sujet avec une connaissance vivant précisément à Cotonou (appelons la Sarah) , son postulat est que le retard est un problème sociétal et non de couleur de peau.

grunge-rihanna-funny-reactions-Favim.com-3125396.jpg

Le rapport au temps dans la majorité des sociétés africaines est une notion flexible et extensible. Voici deux exemples illustrant sa pensée :

Exemple 1 : A Paris, le bus passe à 8 :05 le rer est à 8 :20, la correspondance est à 8 :45 pour être au boulot à 9 :30-45. Si on rate le bus à 8 :05 il y a de fortes chances que nous rations les trains suivants sans être en retard si nous avons prévu une marge de retard. Dans le cas contraire nous sommes en retard d’office, même constat si le rer de 8 :20 passe à 8 :27.

Exemple 2 : A Porto Novo, à Kingston, à Douala, à Yaoundé, à Brazzaville : On sort dans la rue, et on attrape le premier zemidjan (pour l’Afrique de l’Ouest en général) ou un taxi à tout moment. Dans le cas du bus, il part souvent quand il est plein comme c’est le cas dans plusieurs de ces villes. Le bus ne part pas à un temps donné mais plutôt quand les passagers ont décidé d’arriver.

Bien sûr que tous les africains vivants en Afrique ne sont pas en retard, Sarah a également soulevé un problème d’éducation et d’habitude. Développons : Tout le monde est à l’heure à l’école sinon vous n’assistez pas au cours et le portail d’entrée est fermé (pour ceux qui sont dans le système éducatif local du pays dans lequel ils vivent). Il y a une sanction derrière qui motive à ne pas arriver en retard.

Il y a également l’environnement, et ceci joue sur tous les continents : si l’équipe que vous intégrez arrive à 11h au lieu de 10h il y a de grandes chances pour que vous fassiez comme eux.

Posant la question à des aînés, voici ce qu’ils ont déclarés : « l’on ne voit pas le temps comme quelque chose qui file entre nos doigts. Et surtout, ce qui compte c’est la vie, c’est le temps vécu et non cette notion d’accomplir tout ce que l’on peut en un temps imparti ».

Pour celles et ceux qui vivent en Occident, vous remarquerez un certain paradoxe avec la notion du temps et la montre. Je m’explique : nous avons tous une montre, qui sert à organiser, compartimenter notre temps, et pourtant nous courrons tous après le temps, le rer le matin, la pause déjeuner et toute notre vie, lorsqu’on y regarde de plus près c’est deadlines après deadlines, rien de grave à cela nous courrons juste après le temps 24h sur 24.

who-said-it-taraji-p-henson-or-cookie-lyon-2-19501-1426714501-10_big

Une autre approche consiste à se dire tout simplement : je suis dans ce pays je m’adapte à ses codes, si 45 mins signifie 1h30 alors je ferai comme ça. Dans toutes les écoles de management les étudiants ont droit à une sorte de classe sur la culture. Et bizarrement aux Etats-Unis, certains ont dû entendre dire que les Américains considèrent que les Français ont l’habitude d’être en retardQu’en Amérique Latine, la notion du temps est beaucoup plus souple que celle de l’occident et que 45 mins veut parfois dire 1h30. Au point où il existe un «  Coloured People Time » au sens littéral l’horaire des personnes de couleurs. En somme, ils arrivent quand ils arriveront c’est-à-dire en retard et que faire ? On s’adapte. Combien d’entre vous disent le rendez-vous est à 18h alors qu’il est à 20h parce que vous savez que votre ami sera en retard ? Et ceci peu importe la couleur de peau…

maxresdefault.jpg

Tout cela pour dire que, 1. Le retard n’est pas la propriété privée d’une couleur de peau 2. La notion du temps diffère selon les sociétés ce qui explique la notion relative du mot «  retard » pour certains 3 On pourrait également postuler que l’économie africaine n’ayant pas connu la révolution industrielle, le chronométrage à outrance des ouvriers qui pousse au maximum la rentabilité joue sur cette notion de flexibilité du temps. 4 Soyez à l’heure  lol

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s